Index du Forum

 

   FAQ  -  Rechercher  -  Membres   -  S’enregistrer   Connexion
Fatigue d'une journée pesante
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum >>> RP - Monde Réel >>> NeoBabylon >>> Appartements >>> Appartement de Kael et Lin
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Kael
Divinité


Hors ligne

Inscrit le: 16 Déc 2008
Messages: 97
Nom complet: K-L
Masculin
Âge: Indéterminé
Magie utilisée: Divine

MessagePosté le: Jeu 8 Jan - 19:25 (2009)    Sujet du message: Fatigue d'une journée pesante Répondre en citant

Il ne vit que le tourbillon d'Halusis devant lui, et serrait encore plus fort Lin contre sa poitrine. Ce nuage noir autour d'elle pouvait lui sembler effrayant, surtout dans un vacarme de battements incessants d'ailes de milliers d'insectes. Les papillons s'envolèrent enfin, et devant eux était la porte du 205.

Elle va pouvoir dormir.

Il prit les clés qui se trouvaient dans sa poche, et fit tomber la cigarette que lui avait prêté Tally-wa il y a quelques minutes. Il l'écrasa, et nota dans un coin de sa tête qu'il en devait une à l'élémentale. Pour peu qu'un jour il la recroiserait. Il ouvrit la porte du 205 et installa Lin sur le divan, comme elle était tétanisée et tremblotante.

Peut-être déteste-t-elle aussi la magie. Et m'accuse de la pratiquer.

Il alla allumer les chauffages dans le salon et les chambres. La température allait bientôt être celle d'un four, mais cela ne l'affectait pas, et Lin aurait peut être elle un peu plus chaud. Il retourna auprès de l'enfant, qui n'avait toujours pas bougé. Il la prit dans ses bras, légère comme une plume, et l'emmena dans sa chambre où il la posa sur son lit et la recouvra de son épaisse couette. Il s'assit sur le bord de son lit et attendit qu'elle s'endorme. Le tour du papillon sur son front était révulsant. Elle avait besoin d'un véritable sommeil, pas un artificiel.
Revenir en haut
Publicité







MessagePosté le: Jeu 8 Jan - 19:25 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Lin
Habitant


Hors ligne

Inscrit le: 16 Déc 2008
Messages: 115
Nom complet: Ma Lin
Féminin
Âge: 12 (apparence) - 20
Magie utilisée: Aucune

MessagePosté le: Dim 11 Jan - 11:07 (2009)    Sujet du message: Fatigue d'une journée pesante Répondre en citant

Lin n'eut pas vraiment le temps de comprendre ce qui se passait , ni de distinguer avec précision ce qui les entourait Kael et elle . Elle ne discernait qu'une masse noire inquiétante , virevoltant autour d'eux. Puis, Kael la serra encore plus fort , elle préféra fermer les yeux ... Elle ne comprenait rien a ce qu'il se passait .Elle n'était même plus persuadée d'avoir vu Kokumei se réveiller . Tout ce dont elle était sûre, c'était qu'elle été terriblement fatiguée , n'étant même pas convaincue d'être encore apte à marchait si Kael la lâchait enfin . Ses oreilles bourdonnaient, autant qu'elle se sentait fiévreuse .

*Qu'est ce que j'ai ?! Je me sens ... fatiguée *

Lin en comprenait pas pourquoi elle se sentait si accablée tout à coup . Certainement le choc de tous les évènement de la journée . Surtout qu'elle était encore et toujours dans une situation qui lui échappait .. Ce devait être lié à Kael ... Après tout , être en compagnie d'un dieu , de n'importe quel rang fut il , n'avait déjà rien de banal ou de reposant. Tout à coup , elle eut l'impression qu'ils avaient quitté le Devil Nest . Elle appréhendait de rouvrir les yeux . Ce nuage noir autour d'eux qu'elle avait eu le temps d'apercevoir l'impressionnait autant qu'elle en avait peur. Elle risqua tout de même un regard, prenant son courage à deux mains.

Le nuage étrange avait disparut pour laisser place .... à la porte de l'appartement de Kael ! Comment était ce possible ?! Alors qu'ils étaient, il y a encore quelques minutes, dans un bar miteux . Puis le reste se déroula à la fois vite et sereinement . Bien Lin eut l'impression de ne pas tellement en avoir conscience. Kael l'installa au divan. . Elle resta un petit moment allongée comme ça, les yeux mis clos.


*Je ne comprend décidément rien à la façon dont il s'y prend ... *

Depuis qu'il l'avait laissé allongée sur le canapé , elle avait un peu reprit ses esprits , retrouvant de sa lucidité. Elle était pratiquement sure que c'était Kael qui avait réussit pareille sortie. Comment avait-il réussit ? Comment avait-il pu les "téléporter", car après tout , ils étaient à un endroit , et quelques secondes plus tard s'étaient retrouvés ici. Plus elle y pensaient , moins elle trouvait de réponses. C'est alors qu'elle se rendit compte que Kael restait quelqu'un de vraiment à part... et quelle savait peut de chose sur lui .

D'ailleurs il finit par revenir. Lin ne savait pas comment lui poser la question. Craignant que cela ne paraisse aussi déplacé que pour la question sur les papillons...Elle ne comprit pas dessuite ce que faisait Kael. Elle saisit enfin son intention lorsqu'il la porta en direction de la chambre. Elle se sentait tellement lasse qu'elle ne se sentit même pas mal à l'aise ..Elle qui perdait d'habitude si vite son calme face aux diverses actions de Kael qui l'embarrassaient.


* Il compte me faire dormir ... *

La journée était bien avancée , et elle devait paraitre fatiguée , mais elle n'avait pas envie de dormir. En vérité , la soudaine " téléportation" , comme elle se plaisait à qualifier cela , l'intriguait de plus en plus. Avant même qu'il ne la déposa sur son lit , elle ne se reteint plus.

- Comment as-tu réussi à nous faire sortir de la bas ?! Comment ce fait-il que l'on se soit retrouvés ici ?!

Elle n'avait plus parlé depuis l'incident au dévil Nest , depuis qu'elle lui avait dit de ne pas l'abandonner... Elle eut d'ailleurs l'impression que ses mots raisonnaient byzarrement ...

Kael l'installa confortablement dans le lit .. un peu trop au gout de la fillette. Lorsqu'elle le vit s'assoir ensuite à ses coté , elle s'exaspéra encore plus . Il semblait attendre qu'elle s'endorme .


- Je n'ai pas sommeil .

Elle savait que c'était faux . Mais, elle, bien que son corps ne paraissait pas d'accord , n'avait aucune envie de perdre son temps en dormant . Elle repensa alors au rêve qu'elle avait fait , la dernière fois que le sommeil s'était emparé d'elle . Non , elle n'avait pas la prétention d'affirmer qu'elle avait apprécié pareilles atrocités. Et si elle refaisait un rêve semblable ? Elle eut alors une idée tout simplement stupide. Elle regarda Kael , soudainement sérieuse.

- Je .. lorsque tu m'avais ramenée de la forêt.. Je, enfin , j'avais fait un rêve... horrible.

Elle ne savait pas trop comment s'expliquer.. Après tout , ce n'était qu'un simple cauchemar. Mais il la tourmentait énormément .

- Ça peut paraître incompréhensible , mais j'étais chez moi , je veux dire en Chine. Il y avait un temple ! et dedans des ...

Voila qu'elle se mettait à pleurer. Ce rêve l'avait profondément marquée . Bien plus que ce qu'elle avait pensé. En réalité , tous les évènements lui avaient presque permis de l'oublier. D'en parler à présent rendait la tache encore plus douloureuse.

- Des... des morts. Des morts partout.

Elle n'arrivait plus à retenir ses larmes ...Plus encore que d'avoir souffert de pareille vision , elle détestait l'idée de ce que cela représentait. Certainement était-ce le symbole de ce qui était arrivé au gens de chez elle. Sa famille , ces amis .. Son peuple ... Bien qu'elle n'avait plus aucune mémoire concernant les gens qui avaient pu lui être proches , elle souffrait de savoir qu'elle ne le saurait certainement plus lors de son retour.
_________________
Revenir en haut
Kael
Divinité


Hors ligne

Inscrit le: 16 Déc 2008
Messages: 97
Nom complet: K-L
Masculin
Âge: Indéterminé
Magie utilisée: Divine

MessagePosté le: Sam 17 Jan - 15:18 (2009)    Sujet du message: Fatigue d'une journée pesante Répondre en citant

Elle ne voulait pas dormir. Son corps semblait lui avoir un autre point de vue sur la situation. Sa curiosité semblait vaincre sa fatigue.

Les Halusis sont une apparence physique de la magie.

Cela ne répondait pas vraiment à sa question, mais lui parler de hiérarchie divine l’aurait tenue éveillée un siècle de plus, comme elle aimait rentrer dans les détails. L’histoire des déités était complexe, longue, et heureusement inconnue des mortels.


Peut-être ne veux-tu pas dormir, mais ton corps en a besoin. Ton esprit aussi.


Des paroles bien futiles pour une enfant capricieuse. Elle s’égara un court instant dans ses pensées, puis commença à parler de son récent cauchemar. Elle ne semblait pas s’être aperçue que Kael avait assisté à tout cela. Mais le dieu l’écouta, sans faire de remarque ou de geste. Les humains avaient besoin de parler. Les immortels n’en avaient pas le droit. Lorsque les larmes perlèrent aux yeux de la fillette, Kael s’approcha d’elle et l’étreint contre lui. Il ne savait que lui dire. S’il lui donnait son avis, il avouerait aussi avoir assisté à son cauchemar. Sinon, il lui mentirait, ce qu’il ne désirait en aucun cas. Et il ne tenait pas à l’endormir grâce aux Halusis et à la magie divine. Il voulait que son sommeil soit naturel, et peut-être ainsi moins agité.


Les rêves ont…

Il s’arrêta dans phrase. Lin s’était endormie, un papillon aux ailes noires sur le front. Kael se retourna précipitamment et aperçut l’autre bout de la chambre une adolescente dont la chevelure cyan ressortait dans la sombre pièce. Le visage du dieu se détendit.


Bonsoir Héloïse.


Cette dernière perdit son sourire mielleux. Avec un regard de démente, elle s’approcha vivement de Kael et lui répondit agressivement :

K-L combien de fois vais-je te demander d’arrêter de m’appeler comme une vulgaire mortelle ? L-O, tu m’entends ? Mon nom est L-O ! Pas L-O-iz ou encore je ne sais quel nom humain répugnant ! Tu es un divin, comportes-toi comme tel !


Sa colère l’essoufflait. L-O était une de ces divinités accrochées aux règles avec l’ambition de quitter le rang de mineur pour s’élever vers les Supérieurs. L’espoir qu’un dieu mineur passe au rang de supérieur n’était en vérité qu’un subterfuge inventé par les Grandes Divinités pour que les inférieures obéissent et accomplissent à la perfection leur devoir, laissant la vague illusion qu’un parcourt sans erreur mènerait à une promotion. Kael était un des seuls à s’être rendu compte de cela, mais il finissait malgré tout chacune de ses tâches entreprises et en reprenait d’autres, sans raison ni but précis.

Calme toi, Héloïse. Que fais-tu là ? Pourquoi l’as-tu endormie ?


Voyant que le dieu ne renonçait pas à sa manie, L-O abandonna, et reprit un ton narquois.


Comme tu es incapable de t’en occuper, j’ai bien dû le faire.


Héloïse, tu n’as pas répondu à ma première question, qui était pour moi la plus importante.

Elle resta muette un instant.

Je voulais voir l’anomalie. Et savoir pourquoi tu as choisi de continuer cette mission dégradante, quand tu as vu qu’elle avait aspect humain. Rester à ses côtés plutôt que de l’emmener directement auprès des Supérieurs. Connaissant ton faible pour les humains, je me serais attendu à avoir à faire à une belle femme, ou quelque chose comme ça. Mais apparemment non. Ce n’est qu’un laideron, une pauvre pleurnicheuse, comme un de ces petits bébés monstrueux qui braillent sans cesse. Tu ferais mieux de la tuer. Elle pourrait nuire à NeoBabylon.

Ces dernières phrases mirent le dieu mineur en une soudaine colère qui ne lui était pas de coutume. L’atmosphère se tendit soudain. L’Halusis de L-O, posé sur le front de Lin, s’évapora de peur. La fillette se réveilla. Et un grondement sourd émana du corps de Kael. Ses pupilles se dilatèrent puis ne devinrent que deux petites fentes noires sur le blanc de ses yeux écarquillés par la rage, et son sourire s’agrandit. Les papillons suintaient de sa peau, se regroupant dans sa main gauche en un gigantesque, blanc.
Les dieux étaient immortels. Cela avait été prouvé depuis des millénaires. Mais une déité pouvait-elle en tuer une autre ?
Il planta son bras armé dans le corps d’Héloïse. Quelques jours avant, s’il avait su que cela pouvait véritablement tuer les immortels, K-L aurait infligé cette attaque à lui-même et serait mort comme un humain. Le visage de L-O parut un instant choqué. Puis il disparut, suivit de ses épaules, de son ventre, de ses jambes qui se transformèrent tous en Halusis virevoltant vers le ciel pour prévenir de la mort d’un mineur.
Il resta ainsi debout, le bras tendu, regardant le papillon blanc qui s’amenuisait petit à petit. Il n’entendait plus rien, en transe et sous le choc. Héloïse n’était pas une de ses amies en particulier – les dieux n’en avaient pas – mais il l’appréciait tout de même. Elle n’était désormais plus là. Et il venait de tuer un autre dieu. Une première depuis l’Anéantissement, où les Divinités Supérieures avaient massacré ceux qui étaient au dessus d’eux, les Grandes, Premières et Anciennes Déités, dont l’existence même était inconnue des immortels qui ne cherchaient pas à retracer l’histoire.
Il tourna les yeux vers Lin. Elle était en danger, désormais, en sa présence. Il devait la quitter. Le châtiment de son crime arriverait bientôt. Et il n’osa même pas penser à ce qui pourrait arriver à la jeune fille.
Quelque chose de nouveau était apparu dans le cœur de Kael : de la colère, et maintenant de la tristesse, ou de la peur.
Il serra Lin dans ses bras. Il voulait entendre une dernière fois sa voix.


Parles moi. Continue à me parler de ton rêve, Lin. S’il te plait.





Dernière édition par Kael le Sam 17 Jan - 21:19 (2009); édité 2 fois
Revenir en haut
Lin
Habitant


Hors ligne

Inscrit le: 16 Déc 2008
Messages: 115
Nom complet: Ma Lin
Féminin
Âge: 12 (apparence) - 20
Magie utilisée: Aucune

MessagePosté le: Sam 17 Jan - 18:26 (2009)    Sujet du message: Fatigue d'une journée pesante Répondre en citant

A présent qu'elle s'était arrêtée de parler , Kael l'avait prise dans ses bras. Certainement ne savait-il pas quoi lui répondre tant c'était sans intérêt. Mais son geste, pour Lin, avait bien plus de valeur que de simples paroles réconfortantes. Elle aurait voulu dire qu'elle se sentait bien , ainsi blottie contre lui . Mais la vision de son rêve l'en empêchait. Certainement Kael avait-il jugé son rêve comme le dernier de ses soucis , mais pour la fillette il en était autrement . Il l'avait profondément marquée. Kael commença à parler .... mais Lin ne put entendre que "les rêves ont ..."

Elle ne se savait pas aussi rapide pour s'endormir. Surtout dans pareil moment . Elle n'avait eut aucune envie de se laisser emportée par le sommeil. Mais à présent elle ne discernait plus la sensation de la chemise de Kael contre elle . Elle se sentait happée à nouveau dans une autre dimension.


- Je ne veux pas dormir !! JE NE VEUX PAS REVER !!!

Elle avait crié . Bien que personne n'aurait pu l'entendre. Son désespoir lui faisait mal . Certainement était ce l'effet néfaste qu'avait sur elle cette volonté de vouloir se réveiller alors qu'un rêve voulait certainement l'entrainer loin de sa raison persistante.

* Qu'est ce que ?!! *

Elle rêvait sans même s'en être rendue compte , alors qu'une seconde plus tôt elle luttait encore . Elle fut encore plus choquée lorsqu'elle vit qu'elle était .. redevenue une adulte. Elle tournoya sur elle même pour être sure de ce qu'elle voyait. Elle était vêtue d'un kimono , comme sur la photo de son précédent rêvè. Oui , cette fois ci , elle savait qu'elle rêvait.

Par contre , elle ne savait pas ou elle était .... des arbres.... Si ... C'était la forêt ou elle s'était réveillée lors de sa rencontre avec Kael. Kael ... il était la, marchant sereinement à quelques pas d'elle. Même si rien n'était réel , que Lin en avait parfaitement conscience , si Kael en faisait parti, qu'importe ce qu'elle allait voir , elle était déjà rassurée.


- Kael !... Kael !

Il ne lui répondait pas , d'ailleurs , il ne s'était même pas retourné. La jeune femme , car elle avait au moins le loisir dans ce rêve d'avoir retrouvé son corps , courut dans sa direction. Manquant de trébucher avec son kimono , beaucoup moins pratique que sa jupe. Lorqu'elle arriva à sa hauteur elle posa précipitamment sa main , sur l'épaule du dieu. Il se retourna , un air étonné sur le visage.

- Kael pourquoi tu ne dis rien ?!

Elle pris soudainement conscience qu'il ne l'avait jamais vu avec son véritable corps.

- Ah oui ! excuse moi ! C'est moi !! Lin !

Elle savait parfaitement que ce n'était qu'un rêve , mais elle se sentait contente tout de même.

-Grandir à nouveau te fera mourir ....

Kael avait murmuré cela , mais un sourire s'était animait sur son visage. Lin écarquilla les yeux , ne comprenant pas ce qui lui prenait. Et voila , le rêve avait trop bien commencé pour que ce soit agréable jusqu'au bout.

- Quoi ?!! mais....

Elle n'eut pas le temps de finir. Elle s'était déjà à nouveau réveillée . Secouée par son nouveau rêves , elle ne remarqua pas tout de suite l'inconnue.

- Hé ! mais qui êtes vous ?!

Une adolescente aux cheveux bleus semblait en grande discution avec Kael. Elle aurait pu paraitre très jolie si ses traits n'étaient pas déformés par de la colère.

- Kael ?! Que ce passe-il ?!

La colère de la jeune femme n'était rien face à la celle de Kael , encore plus facile à percevoir, bien plus puissante et écrasante que celle de l'inconnue. Les yeux du dieu avaient changés, jamais il n'avait parut aussi inhumain qu'à cet instant là . Il brandit son bras armé d'un immense papillon blanc pour le planter avec violence dans le corps de la femme , qu'il, Lin s'en rendit compte, connaissait.

-KAEL !!!

Elle n'avait encore jamais imaginé Kael dans une pareille folie. La jeune fille aux cheveux bleus disparut , laissant s'échapper des papillons...
était-elle morte ? Devant l'expression de Kael, semblant totalement perdu , elle n'eut aucun mal à en déduire que oui...


- Kael ?!! Je te parle ! Je t'en prie réponds moi !

Il tourna simplement la tête vers elle , tout en reprenant ses esprits. Sa colère s'était dissipée. Lin sentit son coeur se serrer , il avait a présent un de ces regard triste , à vous faire vous même tomber dans la détresse... Elle n'osa pourtant rien dire. Il s'approcha à nouveau d'elle, la prenant une nouvelle fois dans ses bras. Il voulait l'entendre parler de son rêve. Elle était persuadée que ça l'avait profondément ennuyé...

- Je ....

Elle ne savait pas quoi lui répondre. Ce n'était pas le moment de reparler de ça elle en était certaine , et puis de toute manière , ce n'était plus ce rêve de tyran qui la tourmentait. Le nouveau était bien plus étrange , peut être encore plus lourd de significations. Mais peu lui importait à l'instant présent. Elle sentait que quelque chose avait changé... Depuis la mort de la fille.
C'est alors qu'elle entreprit l'idée qu'il la quitte cette fois ci pour de bon.


*Après tout un ... un "assassin" est obligé de fuir.. *

Lin tremblait tant elle redoutait ses propres pensées. Elle ne pouvait pas voir Kael de cette façon. Elle ne voulait pas . Il n'était pas un assassin , il avait certainement eu de bonnes raisons de faire ça. Elle le regarda avec sérieux , sentant la panique montait en elle , tel un poison.

-Elle... Elle est morte n'est ce pas ?

Elle se dégagea de son emprise .... Elle se leva du lit, de toute façon elle n'avait plus sommeil. Elle se planta devant lui .

- Que comptes tu faire ?! hein ?! S'il te plait ! explique moi ! Qu'est ce qui se passe ?!

Sa peur la faisait perdre ses moyens . La panique s'emparait petit à petit d'elle.

- JE SAIS PARFAITEMENT QUE QUELQUE CHOSE NE VA PAS !!!! ET TOI TU.. TU OSES ME DEMANDER NATURELLEMANT DE PARLER D'UN REVE SANS IMPORTANCE ?!!

Elle s'était adressée à Kael avait plus de force et de violence qu'elle ne l'aurait voulu. Elle fit ensuite de rapides allers retours dans la chambre , tentant de se calmer, sans succès.

- JE SUIS TROP BETE POUR COMPRENDRE C'EST CA ?!!! TROP GAMINE ?!!

Elle donna un violant coup dans une armoire. Bien qu'elle eut mal et regretta aussitôt son geste , elle ne s'en préoccupa pas. Elle se retourna à nouveau vers Kael .

- J'ai peur ...

S'approchant à nouveau de lui , elle planta ses yeux dans les siens , redevenus normaux.

-J'ai très peur tu entends ?! Peur que ... tu partes...

En vérité c'était la seule chose qui la terrifiait. N'importe qui ayant tué quelqu'un devait prendre la fuite , c'était évident , même elle avait deviné cela....
_________________
Revenir en haut
Kael
Divinité


Hors ligne

Inscrit le: 16 Déc 2008
Messages: 97
Nom complet: K-L
Masculin
Âge: Indéterminé
Magie utilisée: Divine

MessagePosté le: Sam 17 Jan - 20:13 (2009)    Sujet du message: Fatigue d'une journée pesante Répondre en citant

Lorsqu'elle se détacha aussi violemment de son étreinte, Kael eut peur. Peur de l'avoir déçue. Elle l'avait vu tuer L-O. De son point de vue, le dieu n'était plus qu'un vulgaire criminel. Et elle ne s'était pas réveillée à temps pour voir les atrocités qu'avait profané Héloïse.

Lin, s'il te plait, calme-toi, je vais t'expl...

Les hurlements hystériques de l'enfant couvrirent le faible son de sa voix tremblotante. Elle cogna son pied dans l'armoire, et Kael se leva, inquiet pour elle. Mais la douleur ne semblait pas l'atteindre. Elle le regarda dans les yeux, et formula un aveu que Kael aurait voulu hurler lui aussi.

Je... je ne veux pas te quitter. Et tu n'es ni trop bête, ni trop gamine. Au contraire. Mais tu es juste... humaine.

Mais quel était le châtiment réservé pour ceux qui tuaient les leurs ? Il vit par la fenêtre de la chambre de Lin un immense Halusis. Le bourreau des dieux approchait à tir d'ailes. Pour la énième fois, il serra Lin dans ses bras. Une dernière fois, son odeur, et la chaleur de son corps. Le châtiment allait sûrement être de taille. Alors que ses mains étaient sur la taille de la jeune fille, il sentit quelque chose de carré dans l'une des poches de sa jupe. Il glissa sa main dans l'ouverture, sous les yeux ahuris d'une Lin outrée, et en sortit son paquet de Black Diamonds.

Comment est-ce que...

Un bruit de verre brisé interrompit sa réflexion. Apparemment, cet Halusis-là ne traversait pas les objets mais les détruisait à son passage. Sombre présage. Kael glissa le paquet dans sa propre poche, et se leva face au gigantesque papillon, cachant Lin derrière lui.

Sors, s'il te plait.

Elle refusa. Mais le dieu était cette fois déterminé.

Lin.

Ce simple mot suffit à la convaincre, alors qu'il fixait toujours l'Halusis posté devant lui. Prononcer une dernière fois son nom avait donné au dieu tout le courage dont il avait besoin. C'était pour elle. Lorsque la porte se ferma, il entendit le verrou se fermer automatiquement par un de ses propres papillons. Elle serait tentée d'ouvrir la porte. Et la punition qu'on allait lui infliger n'était pas forcément jolie à voir.
Pour la troisième fois de cette journée, la bouche des dieux, aux lèvres rouges et pulpeuses se dessina sur le papillon. Et découvrant ses dents pointues, la voix hurla :


COMMENT OSES-TU ?

Il ne répondit pas. La bouche se calma, sourit, et reprit :

K-L, ton cas nous inquiétait déjà. Tu t'étais bien de trop épris pour les humains. Mais tu as découvert que tu pouvais tuer ce que l'on ne pouvait pas tuer. Tu n'es pas le premier, ne te prends pas pour le plus puissant ou le plus ingénieux. Les autres... ont juste payés.

Qu'allez-vous faire à Lin ? Qu'allez-vous me faire ?


La bouche rit.

Tu es trop attaché à cette anomalie humaine. Mais malheureusement, nous ne te séparerons pas d'elle. Les autres dieux mineurs sont occupés.

Kael soupira. Il n'allait pas mourir, elle non plus, et il resterait avec elle. Mais il se doutait bien que cela était trop beau. Les dieux étaient cruels.
Le papillon s'approcha jusqu'à ce que la bouche gigantesque atteigne le front de Kael, qu'elle embrassa. Pendant quelques secondes, il n'y eut rien. Et soudain, les séquelles se mirent à suinter un liquide noir. La douleur fut intense. Il sentit les cicatrices s'ouvrirent. Son sang coulait, noir, comme celui des divins, qui lui donnait cette peau grise. Et il devina l'intention des dieux, accroupi, alors que la souffrance atteint son apogée lorsqu'il poussa un hurlement qui fit vibrer tous les murs. Ses propres Halusis se précipitèrent pour réparer la plaie dégoulinante, mais il explosèrent à moins d'un mètre de lui, sous l'influence du gigantesque papillon à bouche. Puis tout se stoppa net. Le verrou de la porte eu un claquement, signe d'ouverture. Le corps du dieu était effondré par terre, maculant la moquette beige d'un sang d'encre.
Revenir en haut
Lin
Habitant


Hors ligne

Inscrit le: 16 Déc 2008
Messages: 115
Nom complet: Ma Lin
Féminin
Âge: 12 (apparence) - 20
Magie utilisée: Aucune

MessagePosté le: Dim 18 Jan - 12:57 (2009)    Sujet du message: Fatigue d'une journée pesante Répondre en citant

Lin regretta de s'être emportée ainsi. La réponse de Kael face à ses craintes l'avait soulagée aussi vite que la colère était venue précédemment . Il ne voulait pas la quitter ... mais d'un coté , vouloir ne veux pas dire pouvoir. Même en étant un dieu , Lin sentait l'impuissance s'emparait de lui. Il lui avait dit qu'elle était humaine .. Était ce la le problème ?! Elle ne savait toujours pas pourquoi elle tenait tant à rester aux cotés de Kael , mais elle était sure de quelque chose , elle ne voulait pas qu'il l'abandonne . point. Le reste elle s'en moquait. Allant jusqu'à haïr son statut de simple humaine.

- C'est quoi ce ....

Kael la prit une nouvelle fois dans ses bras. Autant avouer qu'elle ne se préoccupa pas de sa gène , elle appréciait être ainsi, blottie contre lui, se sentant en sécurité...Bien que la situation n'avait rien de plaisant et de reposant. Surtout qu'elle était sûre d'avoir aperçu un papillon immense derrière la fenêtre, avant que Kael ne le lui cache. Elle resta encore un instant contre lui , jusqu'à ce qu'il fouille dans l'une de ses poches de sa jupes pour en ressortir .. les black diamonds.

* Zut ! Les cigarettes ! J'avais complètement oublié !*

Elle regarda Kael avec appréhension , craignant qu'il ne comprenne son mauvais coup et ne s'énervent... Il ne fit rien. Du moins n'en eut pas le temps. la fenêtre s'était brisée derrière lui.

- Kael !! Mais qu'est ce qui se passe ?!!

Il rangea précipitamment les cigarettes dans sa poche. Lin ne leur accorda qu'un regard et les oublia . Ce n'était pas le plus important à l'instant. Elle le sentait. L'immense papillon était parvenu à rentrer dans la chambre. Kael tenta de la cacher.

- Kael ! Je te parle !

Elle ne comprenait rien et sentait la panique revenir. Kael voulait qu'elle sorte . C'était complètement impossible. Elle savait parfaitement que quelque chose de grave allait se produire.... Elle le sentait , ou du moins , l'appréhendait. Les larmes ne tardèrent pas à revenir.

- Kael !

Elle s'en voulait d'être aussi faible. De plus la peur et les larmes l'empêchaient d'en dire plus. Il la cachait de la vision du papillon , mais elle avait peur... peur pour lui. Elle était sûre à présent que la scène avait un lien avec le meurtre qu'avait commis Kael. La fillette s'en moquait, elle voulait bien croire que Kael avait de bonne raison de faire ça , du moment qu'il restait en vie. Elle se moquait de restait vivante , elle , elle se fichait qu'il eut à la protéger,à l'instant même elle sentait bien que c'était lui qui aurait eu besoin de soutient.

- Tu .. NON ! Je ne veux pas sortir ! ...TU ...

Elle s'interrompit brusquement lorsqu'il dit son prénom. Elle le regarda une dernière fois avant de quitter la pièce en courant. L'entendre dire simplement son prénom l'avait persuadée, alors qu'une seconde plutôt elle n'aurait jamais accepté de prendre la fuite. mais elle lui faisait confiance. Enfin sortie, elle se mit dos à la porte , laissant ses larmes coulaient sans aucune retenue.

* Je te fais confiance, je ne veux pas qu'il t'arrive quelque chose *

Elle avait tellement espéré si fort son souhait qu'elle fut convaincue qu'au fond de lui , Kael avait du l'entendre. Du moins, ce fut le seul argument qu'elle se présenta pour se rassurer... . Non , elle ne pouvait pas rester ainsi , elle n'était qu'une idiote, pourquoi l'avait elle écouté ?! Alors qu'elle allait ouvrir à nouveau la porte, elle entendit un claquement sec à coté d'elle. le verrou...Kael avait fermé la porte . Elle fut anéantie, comprenant qu'il ne lui laisserait pas le loisir de revenir. Elle resterait dans cette situation , totalement impuissante et faible. Elle se laissa glisser par terre, pleurant encore plus fort. Lin aurait voulu espérer ne pouvoir discerné qu'un calme plat, confirmant ainsi que tout se passait bien, mais il ne fallut que quelques secondes pour entendre"quelqu'un" criait. Elle savait que ce n'était pas Kael qui avait parlé.

Elle se releva brusquement , et plaqua son oreille contre la porte. Malheureusement elle n'arrivait pas à distinguait ce qui était dit. Ne réfléchissant plus elle frappa à la porte.


- Kael ?!!!

A nouveau elle n'entendit plus rien , et certainement pas un réponses à son appel. Un silence qui ne dura pas . Elle entendit hurler , un hurlement bien plus intense et fort que le précédent . Elle le ressentit à l'intérieur d'elle même. Elle aurait pu même dire qu'elle avait mal . Mal pour Kael . Cette fois , elle n'avait aucun doute sur l'identité de celui qui avait crié.

- KAEL !!!

Bien que sa mémoire sur son passé et sa vie en Chine lui échappait toujours , elle était certaine de n'avoir jamais crié comme elle le fit .

- KAEL ! JE T'EN PRIE REPONDS MOI !!

Elle pleurait bien plus encore qu'avant . Elle voulait rentrer dans la chambre . Elle savait que Kael souffrait . Et elle ne pouvait rien faire. Elle était bloquée ainsi , juste derrière la porte , comprenant que Kael souffrait... Elle maudissait cette porte, simple barrière entre elle , et l'horreur qui devait se produire dans la chambre. Elle maudissait ses faiblesses, elle se maudissait elle même. Elle détestait ce corps de gamine , elle se haïssait d'être aussi faible.

* je me déteste ! je me hais !! *

Elle frappa de toutes ses forces la porte . Continuant à crier le nom de Kael et à pleurer . Si quelqu'un l'aurait vu , il aurait certainement eu pitié. Surtout que Lin ne savait pas pourquoi elle réagissait comme ça . Mais elle n'en avait rien à faire. le monde entier pouvait la regarder , elle ne désirait qu'une chose , entrer dans cette chambre. Ses petits poings d'enfant commençaient à lui faire mal. Elle se rendit compte que la porte commençait à arborer une couleur rouge... Elle avait mal , mais elle n'y prêtait pas cas. Kael devait souffrir bien plus que ça.

- KAEL !! OUVRE MOI !!

Elle continua quelques instants à crier ainsi , avec déchirement , sans succès. Elle ne savait pas quoi faire. Elle se mit à courir jusqu'à la porte d'entrée , et sortit dans le couloir de l'immeuble.

- A L'AIDE QUELQU'UN ! S'IL VOUS PLAIT !!

Jamais elle ne s'était sentie aussi seule. Les dieux eux même devaient être contre elle, car personne ne répondit. Haletant et pleurant elle retourna dans l'appartement cherchant une solution .

* C'est pas possible ! On a du m'entendre ! L'immeuble n'est pas vide quand même ! *

Elle entreprit alors une idée ridicule. Certainement la dernière qui aurait pu réussir , mais au moins , elle aurait l'impression pendant quelques secondes de ne pas être impuissante. Elle se mit à courir vers la porte de la chambre. N'importe qui la voyant se serait moquer d'elle . Elle n'avait aucune chance avec son poids plume de l'enfoncer... Pourtant , il n'y eut même pas de choc , la porte s'ouvrit très simplement lorsqu'elle la percuta. Lin tomba par terre dans un grand fracas, ne s'attendant certainement pas à ça.

Elle ne prit même pas le temps de s'assurer qu'elle allait bien . Elle se releva dessuite regardant la chambre avec appréhension .


- OH NON !

Kael était effondré par terre, baignant dans du "sang" noir. La jeune fille se précipita à ses cotés ne remarquant même pas le papillon , ou plutôt , autant dire quelle s'en moquait .Elle s'agenouilla à coté de lui ,ne faisant même pas attention au liquide noir salissant un peu sa jupe. Kael avait les yeux ouverts , mais Lin ne sut discerner s'il était encore conscient. Elle pleura encore... Elle était bel et bien affreusement impuissante. Lui , il l'avait déjà sauvé , et elle , elle n'était même pas capable de faire quelque chose de bien pour lui .

- Kael .... je suis désolée...

Elle avait murmuré ... Elle n'osait pas le toucher ni parler trop fort...Elle essuya précipitamment ses mains encore rougies de son propres sang sur sa jupe , et leva la main avec hésitation vers le visage de Kael. Elle ne se serait pas permise de touchait les plaies ouvertes sur son front. Mais elle effleura avec timidité son visage , puis décala avec douceur quelques mèches collées , mélangées au "sang" noir.

- Je suis désolée...
_________________
Revenir en haut
Kael
Divinité


Hors ligne

Inscrit le: 16 Déc 2008
Messages: 97
Nom complet: K-L
Masculin
Âge: Indéterminé
Magie utilisée: Divine

MessagePosté le: Dim 18 Jan - 15:00 (2009)    Sujet du message: Fatigue d'une journée pesante Répondre en citant

Le dieu reprit conscience. La bouche des dieux face à lui disparut. Il vit son sang maculer la moquette beige. Comment pouvait-il saigner ? Les Halusis n'avaient-ils pas fait leur travail ? Il se promit d'en parler à un Supérieur. Un défaut dans ses papillons n'était pas à négliger.
Quelque chose lui chatouilla la joue. Il vit le visage de l'humaine qu'il devait surveiller. Sa voix se durcit alors qu'il se relevait, s'éloignant d'elle.


Non mais pour qui te prends-tu ?

Il eut un petit rire grave.


Ce n'est pas parce que je m'occupe de toi qu'il faut que tu sois collée à moi. Je n'ai pas besoin de ces vulgaires pratiques humaines. Il ne manquerait plus que cela.

Il remarqua que l'anomalie avait du sang sur ses mains. Il remarqua aussi qu'il en coulait de son propre front. Il soupira avec énervement.

Mais pourquoi les mortels sont si fragiles ? Et pourquoi les Halusis ne font rien ? Ho !

Les papillons apparurent alors, et se collèrent au front du dieu et aux mains ensanglantés de la mortelle. Il remarqua sa fatigue. Mais pourquoi était-elle encore éveillée ? La situation lui échappait, et cela l'énervait. Il claqua des doigts, et un Halusis se posa sur le front de l'humaine, qui s'endormit aussitôt. Il se dirigea ensuite vers sa propre chambre dans l'appartement, laissant l'anomalie effondrée sur le sol tâché de noir. Il enleva ses horribles vêtements pour en reprendre d'autres, tout aussi horribles, aux coutures horriblement humaines. Cette mission était dégradante. Il alla dans la salle de bain et essuya les traces noires sur son front. K-L n'aimait pas ça. Se nettoyer comme un humain, alors que si les Halusis avaient réagit à temps, il n'aurait pas saigné. Quelle honte.
Il se rendit avec regret ensuite dans la chambre où l'humaine était étalée, et décida de mener sa mission à bien. N'osant pas toucher la mortelle, il relia son index au front de l'anomalie par une chaîne de papillons. Mieux connaître l'ancien monde extérieur avant l'Anéantissement. Et l'enfant devant lui était la clé de tout cela. Pourquoi un Supérieur ne s'en occupait-il pas ? C'était décevant. Mais c'était les ordres. Alors que l'humaine dormait du sommeil divin artificiel, il entra dans ses rêves.

Un soleil chaud frappait les pierres sur lesquelles les pieds de K-L étaient posés. Un astre bien plus puissant que l'actuel soleil de NeoBabylon. Le bâtiment, haut de plusieurs centaines de mètres, et large d'une dizaine était en plein air, construit de pierres marrons grises.. Il s'étendait au loin sur les collines verdoyantes sur des kilomètres et se perdait dans l'horizon. C'était une gigantesque muraille. Il aperçut plus loin une silhouette rouge. En un instant, il fut à ses côtés. C'était une femelle humaine, vêtue de vêtements à la coupe étrange. Elle regardait sans bouger à sa droite. A la place des plaines recouvertes d'herbe fraîche se trouvait désormais une armée entière. Equipée d'armes blanches et d'armures de métal aux couleurs sombres et chaudes, les soldats avaient des têtes d'animaux parfois connus, parfois inconnus de ceux de NeoBabylon. Du haut de la gigantesque muraille, ils ne semblaient être que de petits points sombres agités. K-L ne comprit pas quel était leur espoir en s'attaquant à un bâtiment aussi puissant. La mortelle à ses côtés se mit à trembler. La muraille devait être normalement défendue, et elle était seule dessus. Ce n'était pas étonnant que cette faiblarde eut peur. Des armes semblaient être faites pour la longue portée, formées d'un arc de cercle en bois et d'une corde. L'humaine était une bonne cible, comme elle n'était pas cachée derrière l'un des merlons de l'épais mur. Et soudainement, les soldats-bêtes poussèrent ensemble un rugissement qui fit trembler les pierres de granit. Celles-ci s'effritèrent soudainement, et toute la muraille s'effondra, emmenant la femelle qui chutait. K-L, lui flottait dans le ciel, là où aurait dû se trouver le sol, regardant la mortelle tomber au sein de la gigantesque armée.
Revenir en haut
Lin
Habitant


Hors ligne

Inscrit le: 16 Déc 2008
Messages: 115
Nom complet: Ma Lin
Féminin
Âge: 12 (apparence) - 20
Magie utilisée: Aucune

MessagePosté le: Mer 21 Jan - 21:52 (2009)    Sujet du message: Fatigue d'une journée pesante Répondre en citant

Lin fut rassurée lorsqu'elle vit Kael reprendre conscience . Elle n'osait pas essayer de s'imaginer ce qui avait bien pu lui arriver , en à peine quelques minutes.

- Je suis contente j'ai cru que ...

Kael eut une réaction bizarre . Il s'était relevé si brusquement . Il n'avait pas apprécié qu'elle se soit approchée aussi près. Comment avait elle pu se permettre autant de familiarité. Elle , Lin , toujours distante , voir désagréable , s'était laissée allée . Non , elle s'était laissée s'attacher à quelqu'un. Elle avait eu peur pour lui . Il était la seule personne à prendre un peu soin d'elle à présent, dans ce monde auquel elle ne connaissait rien et qui l'effrayait de plus en plus....

- Je ... Excuse moi ... j'ai eut très peur je pensais que .. Quoi ?!

Ahurie , les larmes coulèrent à nouveau . Elle ne s'attendait pas à pareil réveil de la part de Kael . Elle ne comprenait pas . Certainement avait-elle mal entendu. Elle aurait tellement voulu être victime d'un rêve finalement . Oui , elle devait rêver ... Elle ne pouvait pas croire qu'il lui en voulait autant simplement parce qu'elle l'avait tout juste effleuré.

- Je suis collée à toi ... vraiment ?!

Après la tristesse et la surprise , la colère vint s'ajouter. N'était-ce pas lui qui la suivait et la surprotégeait depuis leur rencontre ?!

- Quelles pratiques humaine ?! Je t'ai à peine effleuré ! Le contact d'une gamine comme moi te révulse autant que ça ?! Et si je t'étouffe autant que ça, je peux partir tout de suite ! ça ne me dérange pas ! .. pas .. pas du tout !

Elle aurait voulu se ruer vers la porte , mais n'en eut pas la force . Alors qu'elle se maudit intérieurement , elle regarda kael , perdue et désespérée. Elle ne comprenait plus rien . Jusqu'alors , Kael s'était montré doux et amical avec elle , jusqu'à lui pardonner ses caprices dignes d'une véritable enfant. Et voila qu'en simplement deux phrases , il avait changé . En tout juste deux répliques , il l'avait achevée, lui faisant tellement mal que si c'était possible , elle aurait souhaité ne jamais avoir existée . Ne jamais s'être réveillée dans cette forêt. Ne jamais s'être laissée emportée par ce désir inexplicable et bizarre de l'écouter en restant avec lui . En à peine quelques instants , elle se sentait trahie.

Elle ne saisissait pas pourquoi Kael réagissait comme ça , il sembla d'ailleurs s'attarder sur ses mains ensanglantées. Il s'énerva à nouveau , soulignant bien le fait qu'elle était une mortelle. Et puis , elle savait parfaitement qu'elle était fragile. Les papillons, dont Lin commençait à peine à prendre l'habitude de voir autour de Kael apparurent et vinrent les soigner tous les deux .Elle ne savait pas pourquoi, mais elle en fut effrayée.


- Pourquoi tu ..

Une fois de plus , elle ne termina pas sa phrase. Croisant le regard de Kael elle vit qu'elle l'agaçait. Mais qu'avait elle fait pour qu'il soit dans une telle colère ?! Elle aurait voulu être n'importe ou ailleurs , du moment que ce soit pour échapper au regard glacial que Kael lui lançait. Regard qu'elle ne se souvenait pas lui avoir déjà vu... Elle n'eut pas le temps de de réfléchir plus ... Elle se sentit à nouveau lourde de fatigue . Elle avait encore sommeil . Elle essaya de lutter. En vain , elle sentait le néant si caractéristique du sommeil se rapprocher un peu plus... Elle ferma les yeux ,vaincue dans sa lutte. Elle aurait juré avoir vu un papillon se pauser sur son front... et Kael claquer des doigts...

Bizarrement , contrairement à son précédent rêve , elle ne sut plus si elle était dans le réel ou pas. Elle était de nouveau une adulte , vêtue d'un kimono. Enfin de retour en Chine... Elle était seule... Marchant presque sereinement , sur la gigantesque Muraille trônant toujours fidèlement ,faisant la fierté de son pays. Puis le calme prit fin pour laisser place à des cris. Après avoir sursauter , Lin regarda à sa droite , au loin , une bataille faisait rage . Elle pouvait apercevoir les combattants , tous ayant des têtes d'animaux. Lin aurait voulu crier , mais elle n'en eut pas la force nécessaire. Malgré tout cela elle se sentait impuissante , seule exposée sur la Grand Muraille. Seule , c'était bel et bien le mot qui convenait... Elle aurait voulu que quelqu'un soit à ses cotés. La seule personne dont elle avait encore connaissance , la seule qui se préoccupait encore d'elle.


*Kael ... ou es-tu ?!... *

Elle se sentait tellement vulnérable.... Des pensée peu encourageante vinrent se mêler à tout cela. était ce comme ça qu'elle allait mourir ? Après tout , elle aurait du mourir il y a bien longtemps ... Si elle était revenue à son époque , un pressentiment semblait lui chuchoter quel n'en aurait plus pour longtemps...

Après un long hurlement venant des hommes bètes , la muraille commença à s'écrouler. Et voila , la fin était encore plus proche qu'elle ne l'aurait cru . Et elle était seule dans ses dernières secondes d'existence....


- Kael !!!

Elle avait crié le nom de la seule personne qui lui restait , alors qu'elle sombrait à son tour dans une chute lui paraissant interminable, entourée de débris..

Lin ouvrit les yeux , haletante. Kael était en face d'elle , impassible. Elle avait rêvé. Elle n'était ni revenue en Chine , n'avait pas retrouvé son véritable corps , et surtout n'était pas morte. Vu l'expression de Kael , elle se demanda si elle n'avait pas crié son prénom en se réveillant , ou si elle avait était encore dans son rêve à ce moment la.

Mais ensuite , elle oublia ce détail , et ses traits fins de petite fille se brusquèrent sous la colère revenant petit à petit. Elle se rappela la façon dont Kael l'avait traité après avoir était tiré d'affaire. Mis à part ça , elle craint d'avoir compris quelque chose. Elle se releva , et regarda Kael avec fureur et tristesse à la fois. Ce qu'elle craignait lui paraissait tellement absurde , qu'elle ne trouvait pas les mots pour s'exprimer. Elle avait vu Kael claquer des doigts , le papillon se poser sur son front , et son envie de dormir reprenant alors soudainement le dessus.


- Tu .. C'est toi qui m'a fait dormir ! Le papillon ! Comment ais-je pu être aussi stupide , tu es un ''dieu" non ?! Tu dois bien être capable de me faire dormir pour que je te foute la paix quand je te colle trop ! C 'EST CA ?!!!

Voila qu'elle pleurait , une des choses qu'elle savait faire le mieux. Mais en même temps , sa fureur gagnait en intensité .

- Tu m'as aussi fait dormir tout à l'heure non ?!

Elle s'obligea à garder un brin de lucidité . Elle devait essayer de retrouver son calme. Elle ferma les yeux avec force , respirant doucement. Mais plus elle essayait de se calmer , plus elle repensait à la façon dont Kael l'avait traitée avant qu'il ne la fasse dormir à nouveau. Tremblante elle le regarda à nouveau.

- PEU IMPORTE !!! UNE DECEPTION DE PLUS OU DE MOINS,ON EST PAS A CA DE PRES N'EST CE PAS KAEL ?!!

Elle s'était mise à crier . Finalement elle n'arrivait pas à retrouver un brin de sérénité. Elle en avait assez. Elle aurait tellement voulu croire que le vrai Kael n'était pas en face d'elle.

- Je refuse de croire que tu penses tout ce que tu m'as dit. Tes manières soudaines , ta façon de me regarder .. Tu as changé .Je ne te demande pas de m'apprécier, juste de me respecter un tout petit peu ! Le Kael que j'ai en face de moi , je le déteste . Car ce n'est pas celui qui ma rencontrée ,qui a pris soin de moi , qui m'a sauvée... Celui que je vois à présent, il me fait peur.

Elle marqua une pause , se rendant compte de la brutalité de ses propos. Avec tristesse elle songea qu'il ne lui pardonnerai certainement jamais.

- Non , il m'écœure...

Elle ne supporterai pas de le voir encore plus longtemps . Elle devait sortir . Décidée , elle sortit de la chambre , s'avançant avec détermination vers la porte d'entrée.
_________________
Revenir en haut
Kael
Divinité


Hors ligne

Inscrit le: 16 Déc 2008
Messages: 97
Nom complet: K-L
Masculin
Âge: Indéterminé
Magie utilisée: Divine

MessagePosté le: Ven 23 Jan - 23:36 (2009)    Sujet du message: Fatigue d'une journée pesante Répondre en citant

La vision de la Chine s'estompa soudainement. L'enfant avait réussi à s'extorquer de son cauchemar. Cela ennuya K-L, car il n'en avait pas encore assez appris sur le monde ancien, et il devait en même temps découdre ses délires ; il lui semblait impossible que des hommes-bêtes puissent exister à cette époque, et même aujourd'hui. Et encore plus improbable était la façon dont la muraille s'était écroulée. Mais ce gigantesque édifice montrait la puissance architecturale de l'époque. Le dieu le nota dans son esprit.
Il tourna la tête vers l'humaine qui s'énervait contre lui en hurlant à pleins poumons. Il n'en avait pas écouté le début, mais cela l'irrita dès qu'il en entendit les premiers mots.


Non mais je rêve. Pour qui te prends-tu, à hurler contre une divinité ? Si tu n'intéressait pas autant les Supérieurs, sache que je t'aurais filé un cancer en phase terminale, ou autre !

Elle ne l'écouta pas et se dirigea, déterminée, vers la porte d'entrée. Elle l'ouvrit avec un grand claquement, et le dieu estima qu'il était temps de réagir, à regret. Les humains étaient méprisables. Il claqua des doigts, et se retrouva sur le seuil de l'entrée de l'appartement, face à une enfant ahurie.


Et tu penses sincèrement que j'allais te laisser partir aussi facilement ? Je ne te supporte pas mais les ordres passent avant tout.

Il tenta de poser un Halusis sur le front de la mortelle, mais elle était tellement déterminée et furieuse que ses effets soporifiques ne donnèrent aucun résultat. Il devait la retenir un peu plus longtemps, la fatiguer un peu plus. Il regarda sa jambe, et le petit papillon virevolta et se posa dessus, où il fêla l'os dans un craquement sonore. Le hurlement de douleur et d'incompréhension qui sortit de la gorge de l'humaine le fit frémir de satisfaction. Au fond de lui, quelque chose hurla en même temps, avec autant, voire plus, de souffrance.

Je ne sais pas de quel "Kael" tu parles, mais sache que s'il doit y avoir du respect dans notre relation, c'est toi qui me le dois. Je t'écœure, je te fais peur ? Peu m'importe.

Le quelque chose bouillait de rage, mais était beaucoup trop petit pour importuner en quoi que ce soit K-L. Il regarda de haut l'humaine effondrée sur le seuil. Quelque chose lui démengea soudainement la main, et d'un réflexe que le dieu ne comprit pas sur le moment, elle se posa sur sa poche gauche, où il sentit une forme rectangulaire. Surveillant toujours d'un oeil vigilant la mortelle qui souffrait de sa jambe et qui ne pouvait pas se relever malgré quelques tentatives, il fouilla dedans et en sortit un paquet noir avec un relief imprimé sous une forme de diamant dont les inscriptions argentés "Black Diamond" étaient grignotées par une étiquette blanche "Fumer nuit gravement à la santé de votre entourage". K-L ricana et jeta le paquet par terre, d'où sortit une dizaine de cigarettes et un briquet alors qu'il s'ouvrait sous le choc de la chute.

Vous êtes même incapable de créer quelque chose qui ne tue pas.
Revenir en haut
Lin
Habitant


Hors ligne

Inscrit le: 16 Déc 2008
Messages: 115
Nom complet: Ma Lin
Féminin
Âge: 12 (apparence) - 20
Magie utilisée: Aucune

MessagePosté le: Lun 26 Jan - 13:26 (2009)    Sujet du message: Fatigue d'une journée pesante Répondre en citant

Lin en avait vraiment trop entendu. Elle n'aspirait qu'à ne chose : sortir prendre l'air. Non, encore mieux ,partir sans ne jamais revenir, sans jamais se soucier encore de Kael. Elle ne savait pas encore où elle irait... Elle errait certainement un peu n'importe où dans cette ville qui l'impressionnait et dont elle ne connaissait rien. Peut- être finirait-elle par croiser à nouveau Lully et Cie. Bien qu'elle douta que Tally'wa ne la pardonne si facilement pour ses mauvaises manières totalement dépourvues de raisons valables. ''Des raisons valables '', ce mot fit tirer une grimace à la petite fille. Elle s'était laissée emporter, convaincue de vouloir le bien pour Kael, lui qui, en à peine quelques temps, avait tant fait pour elle. Seulement , elle avait du se tromper. Le dieu mineur l'avait aidée, certes, mais c'était par hypocrisie, pire, par simple obligation. Un jouet. Lui et les autres déités la voyait comme un jouet. L'explication de Kael lui affirmant clairement qu'il l'aurait tuée à la première occasion en était la preuve imminente et cruelle. Elle repensa à cette histoire de cigarettes, oui , elle s'était bel et bien montrée injuste envers Tally'wa. Après tout, fumer était le choix de Kael. D'ailleurs, l'absurdité du manque de raisons évidentes à s'inquiéter ainsi pour un peu de tabac la frappa. Elle ne s'était toujours pas trouvé une bonne excuse d'être aussi choquée de voir Kael fumer.

* Peut importe... Je n'ai plus rien à faire ici. *

Elle s'était leurrée sur le compte de Kael et de ses intentions, qui en réalité, étaient peu louables, bien qu'il se plut à lui avoué tout cela quelques secondes plus tôt... la porte d'entrée n'était plus qu'à deux mètres d'elle. Peut être qu'enfin sortie de cet appartement, elle oublierai tout çà, jusqu'à l'existence même de Kael , qu'elle se sentirait libérée... Elle poussa alors un cri de surprise. Kael venait d'apparaitre par magie (le doute n'était pas permis, à moins qu'elle hallucina) et s'interposa entre la porte et la fillette. La colère tempêta à nouveau, partageant les émotions de Lin avec le désespoir démesuré.

- Kael ! Laisse moi partir...Tu n'en à pas très envie de toute façon ?! Déclara-t-elle sèchement , au bord de l'hystérie.

Comment aurait-il pu apparaître aussi soudainement, alors qu'elle l'avait abandonné dans la chambre ? Non , plus rien n'aurait pu la choquée, après tant de révélations. Kael parvenait à l'endormir, il lui avait menti sur ses intentions en la protégeant, alors , une téléportation lui parut très peu importante après tout cela. Ne cédant pas au caprice de Lin , Kael refusait toujours de la laissée passer. Il recommença à dire des choses qui parurent affreuses à la fillette. Elle aurait tellement souhaité devenir sourde à cet instant précis. Les ordres, finalement, c'était peut-être la seule chose qui comptait pour le dieu. Elle tenait le sujet sensible.

- Les ordres dis-tu ?! Es- tu un faiblard au point d'obéir à ceux que tu vois comme supérieurs à toi ?! Tu manques cruellement de discernement et de personnalité mon pauvre Kael. Tu es minables.

Elle avait conscience que ses mots pesait lourds, qu'ils étaient horribles. Surtout, elle ne les pensait pas. Ou plutôt, elle était loin de penser cela de l'ancien Kael. Elle restait persuadée qu'il n'était plus le même. Elle ne pouvait pas se faire à l'idée que le comportement de Kael jusqu'ici n'avait été que mensonge. Mais elle souffrait du retournement de situation dont ils étaient victimes. Elle souffrait de lui parler si durement elle aussi.

- Je ne te supporte pas non plus.

Elle se sentit honteuse et injuste. En à peine quelques temps elle s'était attachée à son ''protecteur''. Lui accordant déjà une confiance inouïe. Mais la fureur et le désespoir étant immenses, la poussaient à dire des choses horribles dignes de rivaliser avec celles pas moins faciles à entendre de Kael.
Alors qu'elle voulu profiter d'un infime moment de distraction de Kael pour sortir, Lin entendit un craquement inhabituel. Avant même qu'elle ne touche la poignée de la porte, elle poussa un cri de souffrance. Elle s'effondra par terre, portant instinctivement l'une de ses mains à sa jambe. Elle ferma les yeux tant la douleur s'intensifia. Elle avait atrocement mal. Elle cria encore et encore jusqu'à ce qu'aucun son ne sorte plus de sa bouche.


* Oh... j'ai mal. J'ai peut être la jambe cassée. *

Mais comment avait-elle bien pu provoquer pareille blessure en voulant ouvrir une simple porte ?! Elle sentit quelque chose lui chatouiller la joue. Haletante, Lin ouvrit à nouveau les yeux, pour suivre du regard un des papillons de Kael s'envolant vers celui ci. Celle fois ci , il n'y avait pas de mot pour qualifier l'anéantissement de la petite fille. Elle leva une nouvelle fois progressivement les yeux vers Kael, bien qu'elle eut du mal à les maintenir ouverts tant la douleur dans sa jambe était intenable. Elle avait peur de comprendre. Du haut de toute sa taille d'adulte, il semblait intimidant, écrasant tout forme de faiblesse alentour. Il la regardait avec dégout, alors qu'elle, était toujours par terre, souffrante. Si pleurer aurait pu avoir un effet néfaste sur la vue des humains, Lin serait déjà aveugle. Ses larmes coulant à flot lui faisaient mal. Autant , voir plus, que sa jambe quasi-immobilisée. L'incompréhension elle même la faisait souffrir.

- C'est .. C'est toi qui m'a fait ça ?!

Elle se rendit compte que dans cet état, elle était encore plus misérable face à lui. Kael lui annonça le plus simplement du monde qu'il se moquait pas mal qu'il puisse lui faire peur et provoquer un tel dégout en elle. Chaque parole du dieu achevait un peu plus Lin, avec encore plus de force que le mal étrange de sa jambe. Elle essaya de se relever à nouveau, mais la douleur sembla lui ordonner de restée immobilisée par terre. Elle avait du mal à respirer, à voir avec cette vue troublée par des larmes chaudes ne cessant de couler, ou encore à comprendre quoi que ce soit à la situation. Elle s'agrippa au pantalon de Kael et le regarda à nouveau, implorante.

- Je t'en supplie... Arrête ça.

Une simple phrase, et pourtant porteuse de nombreux sens. Elle n'en pouvait plus, sa jambe ne la laissait pas en paix. Mais elle persistait aussi à vouloir croire qu'il redeviendrait le Kael qu'elle avait rencontré. Elle le lâcha, alors qu'il fouillait dans l'une de ses propres poches. Ils en ressortit les ''Black Diamond ''qu'il avait reprit à Lin un peu plus tôt. Alors qu'elle prévoyait déjà qu'il se mettrait à fumer en la regardant souffrir, il n'opta pas du tout pour cette option. Lin le vit, ahurie, jetait les cigarettes et le briquet par terre.

- Kael , tu n'es pas toi même.

A présent, elle en était persuadée. L'une des choses qui l'effrayait et l'inquiétait chez Kael, était bien le goût de celui ci pour le tabac. Jamais elle ne l'aurait imaginé refuser avec indifférence ne serait-ce qu'une cigarette. Encore moins lancer le paquet par terre. Elle s'était demandé pourquoi il tenait tant à fumer, acte tout bonnement stupide. Ne trouvant aucune raison valable, Lin s'était mise en tête de l'empêcher de se livrer à cette occupation dangereuse. Elle ignorait toujours pourquoi ''sa mission'' lui tenait autant à cœur. Alors jamais elle ne se serait attendue à avoir l'idée folle qui lui traversa l'esprit. Elle eut énormément de mal à se trainer jusqu'au paquet de cigarettes, mais finit par y parvenir après un énorme effort de volonté. A bout de force, elle agrippa les cigarettes éparpillées par terre.

- Tu vois bien que tu n'es plus le même. Je ne penses pas que tu aurais refusé du tabac avant, encore moins jeter ton paquet.

Elle leva à nouveau ses yeux rouges embués de larmes vers kael. Pendant un instant, la colère, à nouveau intenable lui redonna le peu de force nécessaire qu'il lui fallait. Avec brusquerie, elle jeta les cigarettes sur Kael.

- JE VEUX QUE TU FUMES !!!

A court de munition, elle se mit à frapper de toutes ses forces le dieu, pris au dépourvu.

- JE VEUX QUE TU FUMES ! TU ES SOURD ?!!

Elle allait devenir folle tant ses cris perçants dépassaient même l'hystérie. Elle qui avait eu si peur de voir Kael fumer avant, voilà qu'elle l'incitait à recommencer. Elle avait l'impression que le voir fumer lui aurait rendu un peu de son coté humain qu'il avait à présent totalement perdu. Comme si cet acte stupide mettant en péril la vie de tant de gens devenus accrocs pouvait lui refaire penser un temps soit peut au ''vrai'' Kael. Fatiguée elle même par ses efforts incohérents et contradictoires à son but premier, elle se laissa glisser par terre. Elle était dépassée par la difficulté des événements. Même pleurer l'épuisait. Tout en sanglotant , elle se traina jusqu'à pouvoir s'appuyer contre le mur. Elle attrapa une des cigarettes pas loin, ainsi que le briquet.

* Si le tabac tue, j'aimerai qu'il puisse m'achever dessuite. *

Prise de folie, elle fit suivre son geste à son désir irréalisable. Elle alluma la cigarette, et la porta avec réticence à ses lèvres. Fermant les yeux, elle inspira longuement, pour laisser finalement s'échapper la fumée avec indifférence. Cette folie lui avait au moins permis de se sentir dans une sorte de victoire, bien que ça ne l'eut pas tuée. Elle se tourna à nouveau avec tristesse face à Kael.

- Je vais être honnête. Tu as perdu tous les traits qui te rapprochaient du genre humain, mais tu n'es pas non plus un dieu. Non , tu es un monstre.

De telles paroles déclenchèrent une souffrance encore plus déchirante en elle. Lin voulait tellement continuait à croire que le vrai Kael n'était pas ''l'atrocité inhumaine'' qui la faisait souffrir en ce moment, comme jamais elle n'avait souffert.
_________________
Revenir en haut
Kael
Divinité


Hors ligne

Inscrit le: 16 Déc 2008
Messages: 97
Nom complet: K-L
Masculin
Âge: Indéterminé
Magie utilisée: Divine

MessagePosté le: Sam 31 Jan - 16:13 (2009)    Sujet du message: Fatigue d'une journée pesante Répondre en citant

Le paquet de cigarette se cogna à sa tempe. Le quelque chose profita de cet instant de déconcentration pour grossir un peu plus. K-L regarda l’humaine hurler de toutes ses forces contre lui, reprenant ses esprits peu à peu. Il la regarda sans rien dire allumer une des cigarettes non brisées par l’impact sous ses yeux, alors que le gros de sa crise venait de passer. Un spasme agita son bras gauche vers elle. Le dieu pesta contre le quelque chose qui prenait le dessus. Il perdait le contrôle de la situation, cela n’allait pas, il devait se reprendre.

Empêche-la de fumer !

K-L eut un petit ricanement. Pourquoi ferait-il donc cela ? Elle pouvait faire comme bon lui semblait. Il n’en avait strictement rien à faire.

C’est mauvais pour elle, cela va la tuer, arrête-la !


Le quelque chose était malicieux, mais le dieu savait très bien que le tabac ne tuait pas le mortel dans l’instant. Cela pouvait même ne pas la tuer du tout, elle pouvait très bien mourir avant. Le quelque chose s’énerva, et tenta – en vain – d’agiter à nouveau le bras du corps du dieu pour arracher de la bouche de la gamine la cigarette. Mais après tout, le quelque chose avait raison. Fumer n’était pas bien. Traiter les gens de monstres non plus. C’était très mal élevé. Il fallait la punir pour ses mauvais actes. Il tendit la main gauche et l’ouvrit vers l’extérieur, et un petit Halusis s’envola pour se poser sur l’épaule droite de l’humaine.


Trois. Deux. Un…

Un second craquement sonore retentit. K-L était conscient de sa cruauté, mais telle était l’image que les mortels donnaient aux immortels ; des êtres surpuissants, mauvais. Cet avis changeait évidemment lorsque les humains imploraient l’aide des déités, mais la majorité des dieux – supérieurs ou mineurs – trouvaient ce comportement orgueilleux, et se complaisaient donc dans leur rôle de « méchants ». La rage du quelque chose se sentait dans toute la partie droite du corps de K-L. Ce dernier vit soudain son poing foncer vers son visage avec une puissance ébahissante pour la courte distance d’élan ; sous le choc de la douleur, il ne pensa même pas au triste tableau qui se dessinait alors : un homme cruel finissant par se frapper tout seul, et assez fort pour l’anéantir. Le quelque chose profita alors de cet instant de faiblesse pour écraser le dieu et prendre le contrôle total du corps.

Lin ! Lin ! Lin, je t’en prie !


Kael, dont la joue enflammée lui rappelait la manière dont il avait réussi à arriver jusque là, s’approcha en s’agenouillant de Lin, sa jambe ayant atteint une couleur bleue menaçante et son épaule nouvellement touchée s’apprêtant à faire de même. Il appela les Halusis pour soigner les os brisés, prenant là le risque d’éveiller à nouveau le modèle de réflexion que les divinités supérieures avaient tenté de lui imposer. Mais la guérir était le plus important. Par chance, cela ne se produit pas, mais il le sentit tenter de reprendre le contrôle du corps. Il n’en était évidemment pas question, vu les dégâts que cela causait. Il lui arracha la cigarette de la bouche pou la mettre dans la sienne et inspirer une bouffée de tabac qui lui redonna la force de retenir la saloperie au fond de son esprit. Il souffla, et osa enfin regarder Lin dans les yeux.

Tu as raison. Je suis un monstre.


Il se sentait pitoyable à avouer cela, mais il le pensait vraiment ; si il était trop faible pour tenir le modèle de pensée imposé et qu’il le laissait reprendre le dessus, Lin allait souffrir. En moins de quelques minutes, il l’avait vue subir une avalanche de souffrances multiples, alors qu’en une journée il ne lui avait pas infligé le dixième de cela.
Il était parfaitement calme. Un grand froid en lui, et pourtant aucun tremblement. Des échardes dans le corps tout entier, et pourtant, aucun rictus de douleur. Il aurait voulu la prendre dans ses bras, mais il s'était immédiatement ravisé dès que l'idée lui avait traversé la tête. Lin n'aurait pas voulu de lui, et lui n'aurait pas voulu de son cadavre. Les risques qu'il lui nuise étaient très grands.
Mais il savait comment tuer un dieu. Il pouvait se tuer, si la situation dégénérait, désormais.
Revenir en haut
Lin
Habitant


Hors ligne

Inscrit le: 16 Déc 2008
Messages: 115
Nom complet: Ma Lin
Féminin
Âge: 12 (apparence) - 20
Magie utilisée: Aucune

MessagePosté le: Sam 31 Jan - 21:22 (2009)    Sujet du message: Fatigue d'une journée pesante Répondre en citant

Lin toisa de nouveau Kael du regard. Il allait certainement très mal prendre ce qu'elle avait dit. De plus, elle même ne comprenait toujours pas comment de pareils mots avaient pu lui échappés. Le dieu semblait lui même dans une sorte de confrontation , comme troublé. Vu son nouveau comportement tout simplement ignoble, elle douta que ce fut ses paroles qui l'eurent raisonné. Le regardant dans les yeux, elle laissa échapper de la fumée de façon provocante , pour rapporter encore et encore la cigarette à ses lèvres. Elle avait envie de tousser, et elle ne trouvait pas franchement le tabac à son gout, mais peut lui importait.

- Bah alors ?! tu ne trouves rien à dire ?! Le grand Kael aurait-il perdu de sa superbe ?! Ne lui devais-je pas obéissance et respect ? pfeuh...

Sa jambe lui faisait encore atrocement mal , mais curieusement la douleur présente sans interruption, lui donnait l'impression de ne plus souffrir autant. Non , ce qui lui faisait le plus mal , c'était cette situation. Pourquoi se sentait elle aussi misérable ? Pourquoi était elle dans un état pareil ?

* Pourquoi je lui faisait autant confiance ?! .... *

Soudain elle poussa un nouveau cri de douleur. Cette fois ci , ce fut son bras qui l'abandonnait dans sa faiblesse. Dans la surprise, elle avait lâché la cigarette, se consumant pourtant toujours par terre. De son bras valide, elle soutint le deuxième qu'elle n'osait pas bouger. C'était inutile de dire qu'elle pleurait, elle ne faisait que ça , elle ne s'était probablement pas arrêtée. Mélangeant larme de souffrance physique, et celle plus horrible de ce sentiment de trahison pure..

-J'en peu plus arrête .... je t'en supplie !

Si ça continuait ainsi bientôt il allait la tuer. Finalement , c'était peu être encore la meilleure solution, de toute manière elle n'avait rien à faire ici... Elle ne connaissait rien de cette ville , elle avait ce corps d'enfant , elle n'était pas dans son époque... Elle en avait assez. Oui , après tout il pouvait bien lui rendre ce "service" . Elle avait très envie d'en finir.

* Qui de toute façon voudrait bien de moi ici si ce n'est pas Kael ?... *

Elle n'avait rien pour plaire de toute façon .. Si au moins elle n'avait pas ce corps d'enfant...Perdue dans ses résolutions, elle n'avait pas remarqué tout dessuite le comportement étrange de Kael. Elle n'avait pas rêvé. Elle l'avait vu se frapper lui même avec violence. Si la situation n'avait pas autant dégénérée, certainement aurait elle crié un "Kael !" ou encore " tu vas bien ?!" mais à l'instant même elle n'en avait plus la force... D'ailleurs, elle n'avait pas fait attention combien de fois déjà elle avait prononcé le prénom du dieu, souvant à des moments importants... Mais pourquoi donc s'obstinait-elle à accorder autant d'importance même à quelqu'un qu'elle ne connaissait que depuis peu ?!

Anéantie , elle reprit sa cigarette, une expression de dégout se peignant sur le visage déjà déformé par la douleur lorsqu'elle la porta à nouveau à ses lèvres... Elle ferma aussi les yeux , écrasée par toutes ça....

* Je n'ai jamais autant souhaité que le tabac soit néfaste.... *

Elle eut alors l'impression que ses blessures lui faisaient de moins en moins mal. Surprise, elle rouvrit les yeux , et vit Kael tout près d'elle. Elle n'eut pas le temps de dire quoi que ce soit qu'il lui avait déjà prit la cigarette pour fumer lui même.

- Rends moi ça.

Elle lui avait répliqué cela sèchement , attendant une réponses une fois de plus immonde de sa part. Il n'en fit rien. Il approuva lui même le fait qu'il était un monstre. Abasourdie, Lin resta muette de stupeur. Avait-elle le droit d'espérer qu'il y avait bien eut un autre Kael pendant quelques instants et que celui qu'elle appréciait tant était revenu ?!

* Mais cela n'excuse pas tout *

Elle ne sut pas si c'était de sentir ses membres blessés de nouveau valides ou tout l'anéantissement qu'elle avait ressentit jusque la qui lui redonnaient une certaine force. Elle se sentait à nouveau en colère, bien que ce ne fut certainement pas un mot assez fort pour qualifier ce qu'elle ressentait. Alors qu'elle était en passe de laisser échapper à nouveau toute son agressivité, elle se releva d'un bond , tendue, et pour une fois à la hauteur de Kael agenouillé face à elle.

- Monsieur aurait-il des remords ?! Se sentirait-il coupable de m'avoir fait subir tout ça ?! Se sentirait-il mal de s'être fait passé pour un connard ?!

Avec dégout elle cracha devant lui. Comment pouvait elle être aussi vulgaire et méprisable ? Elle ne se comportait pas mieux que lui. Bien que tous ses derniers gestes et phrases elle les regrettait déjà. Elle aurait préféré les dire à n'importe qui d'autre, mais certainement pas à Kael... Elle le regarda à nouveau, plongeant son regard dans le sien , alors que ses larmes s'échappaient à nouveau. Jamais elle n'avait toisé quelqu'un avec autant de force et de sentiments à la fois, elle pouvait bien avoir perdu la mémoire, elle était pratiquement sure que même de son vivant en Chine , cela n'avait jamais du lui arrivé...

Elle finit par bouger, ne supportant plus cette situation , et après un dernier regard anéanti destiné à Kael elle ouvrit la porte d'entrée et se précipita dans le couloir de l'immeuble, ne prenant même pas le temps de refermer la porte derrière elle. Au début , elle ne retrouva même pas les escaliers, tant elle se sentait perdue. Lorsqu'elle les aperçut , elle se rua en courant . Elle ne savait pas pourquoi tant d'agitation . Peut être voulait-elle fuir Kael.Dans sa précipitation , elle tomba des escaliers, et roula jusqu'en bas, autant dire en plus qu'il restait encore pas mal de marches.


- Aie !!!

Elle se releva en bas avec peine , bien qu'elle n'eut rien de cassé.

* Je suis si misérable*

Le rez de chaussée était aussi désert et calme que lorsqu'elle avait appelé à laide. Avec lassitude, elle se dirigea jusqu'à dehors... La nuit était tombée, et elle avait encore plus froid que précédemment et la rue n'était pas plus animée que dans l'immeuble.

* Cette ville me donne l'impression d'être une sorte d'épave en fait ... *

Mais l'air froid l'enivrait , et ne réfléchissant pas plus , elle traversa la route inconsciemment . Si une voiture était arrivée, elle se serait certainement faite renversée.. Elle alla s'assoir avec indifférence sous l'abri-bus pas loin. Grelotant , elle ne sut pas combien de temps elle resta ainsi. Elle regarda avec indifférence un chat fouiller des poubelles, bien qu'elle n'eut pas l'impression de le voir. Elle était là sans être là , comme dans une sorte de transe. Tout ce qu'elle savait à l'instant même c'est qu'elle se sentait terriblement mal et coupable....
_________________
Revenir en haut
Kael
Divinité


Hors ligne

Inscrit le: 16 Déc 2008
Messages: 97
Nom complet: K-L
Masculin
Âge: Indéterminé
Magie utilisée: Divine

MessagePosté le: Sam 31 Jan - 23:51 (2009)    Sujet du message: Fatigue d'une journée pesante Répondre en citant

La souffrance était insignifiante, pour les dieux. Non pas qu'elle ne faisait pas mal, mais qu'elle n'avait pas les conséquences dramatiques accordées aux humains. Et pourtant, en cet instant, Kael souffrait de l'intérieur. Une plus grande souffrance devait apparaître pour oublier un instant la première. Le dieu parjure regarda Lin descendre les escaliers, et sut à l'instant qu'il ne pourrait la suivre, tellement la plaie infligée par la jeune fille était profonde, et qu'il ne pouvait se relever à cause d'elle, incurable par les papillons.
C'est pour cette raison qu'il se cassa le petit doigt, usant de son autre main pour en briser l'os. Le craquement sonore retentit dans hall du second étage. Un gémissement passa à travers ses lèvres, et sur le champ, les Halusis se précipitèrent pour réparer l'os brisé, ce qui lui arracha un nouveau rictus de douleur. Il se releva en titubant, mais dans sa poitrine le vide se fit encore plus profond. Il se souvint soudain de la puissance avec laquelle il était tombé le matin même. Une lueur folle dans les yeux, il se dirigea d'un pas chancelant vers la salle de bain, en ouvrit la fenêtre, et plongea dans son ouverture.
L'air souffla et rafraichit son front couvert d'une pellicule de sueur. Le bitume s'approchait de lui vite, trop vite, même. Il aurait préféré avoir comme la dernière fois la Chinoise dans ses bras, pour avoir une bonne raison de sauter par une fenêtre et d'en subir les conséquences. Et soudain, l'asphalte toucha le sommet de son crâne, pour l'écraser complètement. Il en oublia Lin. Lin, les dieux, et le monstre au fond de lui. Par chance, la douleur assomma ce dernier une fois de plus. Il oublia ces souffrances, jusqu'à ce que les Halusis aient fini de le rafistoler. Il releva la tête, et planta ses yeux ternis par la tristesse dans ceux, rouges, de Lin qui était sous un abri bus.
Il se releva, comme si rien de cela ne s'était passé. A la lueur des lampadaires de la rue, de profondes cernes marquaient ses yeux de la fatigue et de la peine. Il s'avança vers elle, tendit sa main tremblante, prêt à l'enlacer, et puis soudain, se ravisa. Elle le repousserait, sans aucun doute. Cela l'effondrerait, et il perdrait sûrement le contrôle sur le monstre divin en lui.


Lin... Je sais que tu ne me pardonneras jamais cela. Je sais que tu ne me croiras jamais, mais écoute-moi quand même. Ce... Ce n'était pas vraiment moi. C'était ce que les divinités supérieures voulaient faire de moi.

Il en était sûr, elle ne la croirait jamais. Il ne guettait même pas son regard, en vue d'une réaction quelconque. Il savait déjà que sa cause était perdue.
Revenir en haut
Lin
Habitant


Hors ligne

Inscrit le: 16 Déc 2008
Messages: 115
Nom complet: Ma Lin
Féminin
Âge: 12 (apparence) - 20
Magie utilisée: Aucune

MessagePosté le: Dim 1 Fév - 14:46 (2009)    Sujet du message: Fatigue d'une journée pesante Répondre en citant

Perdue ... elle se sentait totalement perdue , anéantie , brisée... Mais la fraicheur des lieux lui donnait l'impression d'oublier. Elle voulait maintenir cette sensation d'être déconnectée de tout cela... D'ailleurs, elle se sentait comme morte... Du moins c'est l'excuse qu'elle se donna face à son absence de réaction lorsqu'elle vit Kael s'écrasait un peu plus loin. Ahurie, lorsqu'elle voulu se lever, il était déjà en train d'arriver vers elle.

* Mais qu'est ce qui lui prend ?! *

Elle s'accorda un regard vers les fenêtres surplombant l'endroit ou Kael avait chuté. Avec effarement , elle reconnue la fenêtre de la salle de bain en hauteur. Il était fou , il n'y avait pas d'autre explication. Bien qu'elle ne doutait pas que ses papillons lui assuraient de ne pas en mourir, elle se rappelait que le matin même Kael avait souffert en la protégeant ainsi. Alors il ne pouvait être que fou pour avoir sauté de lui même sans raison cette fois ci. Effarée, elle le regarda s'arrêter face à elle. Elle ne savait pas quoi dire, ni quoi faire. Alors qu'elle aurait voulu se précipiter contre lui en le priant de ne pas avoir pareille attitude et s'inquiéter de voir s'il n'était pas encore blessé, elle restait immobile , noyant le peu de force qui lui restait dans son regard... Puis Kael finit par prendre la parole, et la jeune fille fut surprise de constater que l'agressivité dont il avait fait preuve semblait l'avoir quitté. Du moins , pouvait-elle se permettre de l'espérer ? En tout cas, il voulait le lui faire croire. Lin baissa les yeux, histoire que ses larmes paraissent moins évidentes.

- Mais j'aimerais tellement te croire Kael... Malheureusement , je crois que je n'en ai pas la force... Tu me demandes de te pardonner , de t'écouter sagement, après avoir vécu en quelques instants l'horreur. Crois tu que tout ce que tu as pu dire était facile à entendre ?! Crois tu vraiment que le fait que ce n'était pas vraiment toi pardonne tout ?! Vois-tu ce n'est pas aussi simple...

Elle se tut un instant , ne le regardant même pas. Il lui en voudrait certainement à jamais. Elle qui se montrait encore si bornée et incompréhensive.. Non , elle avait simplement peur de le croire...Pour souffrir à nouveau plus tard.. Après tout , c'était tout ce que le dieu avait pu lui dire qui lui faisait le plus mal, l'ancienne douleur de sa jambe et de son bras lui semblait si peu importante à côté...
Elle se recroquevilla doucement , se plaquant encore un peu plus contre la paroi de l'abri-bus.


- Et j'ai appris un détail qui ne m'a pas particulièrement plu. Alors comme ça tu m'endors dès que je te colles un peu trop ? Dans le fond , c'est peut être toi aussi qui m'envoie de ces rêves atroces...

Mais pourquoi se permettait-elle de dire des choses pareilles ?! Si Kael était vraiment redevenu "Kael" et qu'il avait un brin de respect pour elle , certainement lui en voudrait-il toujours... Quand à elle , elle se sentait déjà brisée par ses propres propos. Elle s'allongea avec la lourdeur de quelqu'un n'ayant plus aucune confiance en rien sur le banc. Elle ne sut pas combien de temps ils restèrent ainsi , aussi muets l'un que l'autre...

Une brise légère vint alors remuer ses cheveux noirs, cachant à moitié son visage humide...

- " Et tous ces mots qu'on a dit...mots qu'on a fuit ...où sont ils allés ...rester comme ça attaché, ne peut rien changer ...alors va,.... je laisse le vent emporter tout ...laisse le vent prendre soin de nous ..."

Elle ne sut pas pourquoi elle s'était brusquement mise à chanter .. Autant qu'elle ignorait d'où elle avait appris les paroles...
_________________
Revenir en haut
Kael
Divinité


Hors ligne

Inscrit le: 16 Déc 2008
Messages: 97
Nom complet: K-L
Masculin
Âge: Indéterminé
Magie utilisée: Divine

MessagePosté le: Dim 1 Fév - 16:06 (2009)    Sujet du message: Fatigue d'une journée pesante Répondre en citant

Ses mots étaient blessants, mais Kael les acceptait sans broncher. Ils exprimaient la vérité, ou presque.

Je ne te demande pas de me pardonner. Il n'y a rien à pardonner. Ce qui s'est passé est impardonnable. Et si je le pouvais, je serais revenu en arrière, je n'aurais pas répondu aux provocations d'Héloïse.


Lin ne répondit pas, et se retrancha dans un coin de l'abri bus, alors qu'un doux zéphyr agitait ses cheveux d'encre. D'une voix tremblotante, elle se mit à chanter. Il s'avança sous l'abri. Ce chant...

Main tendue devant vous, j'appelle à nouveau le vent
J'appelle le vent et l'amour
J'appelle cette douce brise alors que dehors
Les tempêtes hurlent
Protégez nous du chaos
Notre terre se meurt
J'enlèverais les chaînes autour de vous
Ce seront les papillons de notre bulle
Laissez vivre le vent
Mais gardez nous de l'ouragan

A Babylone les Sans Noms veillent sur les éphémères
Nous épargnent de la tempête de leurs frères
Ces dieux enragés
Qui ont détruit le reste du continent
En un souffle, tout envolé
Des Amériques à l'Orient.


Sa voix de ténor raisonnait contre les parois de plexiglas de l'abri bus. Ces paroles lui étaient connues, chantées aux fêtes religieuses dont le sens était perdu des mortels depuis longtemps, mais une traduction des plus exactes était sortie de la bouche de Lin. Il n'avait fait que terminer le chant en traduisant du mieux qu'il le pouvait l'ancienne langue de Babylone.
Cela racontait l'Anéantissement. C'était plus exactement les prières de l'humain face aux dieux qu'il avait créés, du moins, ceux qui n'était pas à l'instant à détruire tout le reste de la planète. "A Babylone les Sans Noms veillent sur les éphémères." Il n'en restait plus qu'un, de Sans Nom, une déité ancienne, tenant le bouclier protégeant de l' "ouragan" des autres Sans Noms, alors que toutes les autres avaient été détruites par les divinités supérieures, cela, bien longtemps avant que les dieux mineurs soient créés.
Cette histoire était inconnue des mortels, et pourtant, elle venait d'être prononcée par Lin. Pas entière, juste un petit couplet situé vers la fin de l'immense poème - désormais chanté - des prières de l'humain.
Il regarda la jeune fille, alors que l'intérêt qu'il portait à ce moment étrange lui redonnait de la vitalité à son âme presque morte. Même le prototype de pensée divine s'était tu, curieux d'en savoir plus sur cette anomalie. Juste pour cela, Kael n'en demanda pas plus. C'était désormais un dieu parjure, il n'avait plus de mission à exécuter.
Il approcha sa main grise du visage de Lin, et la posa doucement sur sa joue pâle. Ce contact lui brûla agréablement les doigts, et permit à son corps gelé de se réchauffer un peu plus. Il ne trouva rien à dire de son geste. Il caressa tendrement sa peau, et essuya les larmes qui coulaient des yeux de rubis de la jeune fille. Le chant avait étrangement apaisé ses plaies. Il tendit son autre bras, et le passa derrière les épaules de Lin, pour la serrer contre lui. Elle le rejetterait sûrement, mais il voulait ressentir la chaleur de son corps frêle. Il voulait l'avoir au plus près de lui.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé







MessagePosté le: Aujourd’hui à 23:27 (2018)    Sujet du message: Fatigue d'une journée pesante

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum >>> RP - Monde Réel >>> NeoBabylon >>> Appartements >>> Appartement de Kael et Lin Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  


Portail | Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème réalisé par SGo